Soutenir l’entrepreneuriat pour garantir le développement de l’économie régionale

Entretien avec Claude GUILLEMOT
Président de Passeport Armorique pour entreprendre, Président du Club des Trente, PDG du Groupe Guillemot Corporation, Directeur Général Délégué d’Ubisoft Entertainment

En quoi est-ce important d’investir et d’entreprendre en Armorique ?

Le terreau entrepreneurial de l’Ouest est l’un des plus riches de France. Il existe en effet un nombre conséquent d’entreprises innovantes très développées sur le territoire. Pour soutenir le développement économique en Armorique, il est important de continuer à développer les entreprises existantes et en créer de nouvelles.

Avez-vous constaté un changement dans le comportement entrepreneurial chez les jeunes ces dernières années ?

Je ne suis pas certain que l’envie d’entreprendre ait varié ; les jeunes ont toujours des idées. En revanche, on constate qu’ils peuvent être un peu plus averses au risque et qu’ils peuvent manquer de confiance en eux. Le concept Passeport Armorique est de permettre à des étudiants d’être parrainés par des chefs d’entreprise, afin qu’ils soient accompagnés le temps des études dans la maturation de leur projet entrepreneurial. En 20 ans, 853 lauréats et près de 700 parrains en ont fait l’expérience.

Aujourd’hui, pourquoi continuez-vous à encourager les chefs d’entreprises à parrainer les étudiants ?

Etre parrain chez Passeport Armorique pour entreprendre, c’est se mettre en position d’aider un étudiant à exprimer ses envies professionnelles. Il s’agit de le guider dans le développement de ses projets. Parrainer un étudiant peut se révéler être une expérience très dynamisante pour un chef d’entreprise puisqu’elle ouvre le champ des possibles et renvoie une image positive de la jeunesse d’aujourd’hui.

« Grâce au parrainage, le lauréat prend confiance en son projet et en ses compétences. Le chef d’entreprise, de son côté, porte un autre regard sur la jeunesse ».

Pourquoi est-ce important de créer du lien entre étudiants et chefs d’entreprises ?

Aujourd’hui, tout le monde regarde l’entreprise telle qu’elle est et pense qu’il est difficile d’entreprendre le même type de challenge. Le parrainage est une occasion pour le chef d’entreprise d’évoquer ses débuts, ses problématiques… Il peut échanger sur les déclics de son début de carrière et montrer à l’étudiant que sa société s’est construite au fur et à mesure.

Emettez-vous des réserves sur les formations entrepreneuriales ?

La plupart des formations entrepreneuriales forment à être cadre. Or pour entreprendre, il faut connaître l’environnement entrepreneurial et savoir faire. Il est ainsi important de pouvoir mettre en relation les étudiants à des créateurs d’entreprises pour leur donner l’opportunité d’avoir une meilleure proximité avec le monde de l’entreprise. Plus ils auront conscience des enjeux, des éléments à mettre en œuvre pour faire aboutir leurs projets et plus celui-ci aura de chance d’aboutir.

« Il est donc primordial de créer des passerelles entre les chefs d’entreprises et la jeune génération d’entrepreneurs ».

Cet article vous a plu ? Partagez-le !