Le partage et le dialogue pour avancer

Ambroise DESCLÈVES CI3M

Ambroise DESCLÈVES est un entrepreneur rennais, membre du CJD et nouvellement arrivé au bureau de l’association Passeport Armorique. Il évoque pour nous son parcours d’entrepreneur et son engagement associatif.

Son parcours

Je suis le cofondateur de l’entreprise CI3M à Rennes, organisme de formation continue pour adultes en traduction et rédaction technique (modes d’emplois, manuels de maintenance, …). Tout a commencé en 2008, lorsque j’étais étudiant en Master de traduction à l’université Rennes II. Nous avions alors évoqué avec le directeur de mon Master, Daniel GOUADEC, la possibilité de monter une entreprise ensemble. C’est à mon retour de stage de master chez Airbus que nous nous sommes lancés. Nous avons cofondé l’entreprise CI3M, seul organisme en France à proposer des formations en traduction et rédaction technique entièrement à distance. Chaque année, nous formons entre 200 et 250 personnes, principalement en reconversion professionnelle. 80% des personnes formées s’orientent ensuite vers le métier de traducteur indépendant.

Co-construire avec son équipe est très important pour la réussite du projet commun d’entreprise. Il y a encore 18 mois, notre équipe était composée de 3 personnes et nous sommes 7 aujourd’hui. L’objectif est de doubler les effectifs dans les 3 ans à venir, pour accompagner le développement de nouvelles formations.

Nous sommes entrés récemment dans le programme ESSOR proposé par le Poool, réservé aux entreprises innovantes. Nous avons développé des outils internes pour le suivi et la réalisation des formations, reconnus comme une innovation d’usage. Ce programme nous a permis d’identifier des leviers de croissance pour l’entreprise grâce à la réalisation d’un audit. Nous sommes maintenant accompagnés par un cabinet de conseil pour travailler sur ces leviers et en particulier sur le marketing.

Si je recréais maintenant, je me rapprocherais dès le départ de partenaires spécialisés et je mettrais tout de suite en place une stratégie et un plan de développement pour l’entreprise. Mon premier conseil à un futur entrepreneur serait de bien s’entourer de personnes de confiance, avec qui on peut parler et confronter ses idées. Le partage et le dialogue sont pour moi indispensables : c’est ce qui fait avancer les choses. Il faut également être prêt à se remettre en cause, sans a priori.

Son engagement

Le Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise (CJD) est une association de dirigeants et de cadres dirigeants en entreprise, dont la vocation est de les faire progresser dans leur rôle de dirigeant. Cela passe essentiellement par de la formation et du travail en commissions régulières. Je démarre ma quatrième année en tant que membre du CJD de Rennes. J’en avais entendu parler via mon conseiller financier, lui-même ancien membre JD. J’y suis donc entré sur ses conseils, alors que CI3M ne comptait encore que 2 salariés. J’avais à ce moment-là des  lacunes sur plusieurs aspects : ayant créé mon entreprise dès la fin de mon master, je n’ai jamais été salarié dans une entreprise. Je ne connaissais donc pas bien le fonctionnement d’une entreprise et j’avais besoin d’aide sur la stratégie d’entreprise, la gestion des RH, le service client, … Le CJD étant pour moi une véritable école du dirigeant, il m’apporte beaucoup sur tous ces sujets.

À la rentrée, j’ai pris la suite de Nolwenn LAM-KERMARREC en tant que représentant du CJD au bureau de Passeport Armorique. Ce qui m’a beaucoup plu dans l’association, c’est le fait qu’elle s’adresse à un public jeune. C’est un public que je trouve particulièrement intéressant et avec lequel j’ai déjà l’habitude de travailler puisque je suis aussi président d’une association qui organise des colonies de vacance médiévales pour les enfants. Ayant moi-même lancé mon projet d’entreprise quand j’étais encore étudiant, je trouve que c’est une vraie chance pour les jeunes de pouvoir pitcher leur projet devant un jury d’entrepreneurs lorsqu’ils candidatent à Passeport Armorique.

J’accompagne également personnellement un certain nombre de personnes qui sont passées par nos formations au lancement de leur activité en tant qu’indépendant. J’aime l’idée d’accompagner les autres à se lancer dans ce qui va les épanouir !

En savoir plus sur CI3M

Cet article vous a plu ? Partagez-le !