Hong Kong, un territoire impressionnant à plus d’un titre

Claude GUILLEMOT, PDG de Guillemot Corporation et Directeur Général Délégué d’Ubisoft Entertainment

Claude GUILLEMOT, PDG de Guillemot Corporation et Directeur Général Délégué d’Ubisoft Entertainment

Claude GUILLEMOT, président de Passeport Armorique depuis 2009, nous fait partager son expérience après une année passée à Hong Kong. 

J’ai eu la chance de vivre à Hong Kong pendant une année avec ma famille et d’y intégrer notre bureau local pour mieux comprendre et accélérer le développement de notre marché asiatique. Ce séjour a été une formidable expérience, tant familiale que professionnelle.

Ce territoire est impressionnant à plus d’un titre pour ses variations climatiques, la dynamique des hongkongais, la diversité culturelle et sociale, les interactions avec le reste de la Chine et le contraste entre ses paysages somptueux et son urbanisation.

Nous y sommes arrivés le lendemain du passage d’un typhon de niveau 10, le plus fort depuis 10 ans et avons vécu quatre jours plus tard le passage d’un autre typhon de niveau 8. Dans ce cas, la ville se vide et chacun reste ou rentre chez soi en attendant la baisse du niveau d’alerte. Ceci n’a pas empêché le technicien de la société nationale d’électricité, dès le niveau 4 annoncé, d’honorer son rendez-vous, un dimanche après-midi sous une pluie diluvienne.

Ce qui m’a le plus marqué est la dynamique et l’énergie que l’on peut y ressentir à tous les niveaux. Concernant la vie familiale, la qualité de l’enseignement et l’engagement des professeurs du lycée français pour la réussite des élèves ont été remarquables. L’infrastructure est de premier ordre et on peut y vivre sans problèmes hormis des loyers parmi les plus chers du monde et quelques alertes pollution. Nous avons aussi pu mesurer la dynamique commerciale des Bretons car on y trouvait les bons produits de notre région, dont les Gavottes, le beurre salé et même le lait l’Orée du Jour de Coralis à Cesson Sévigné.

Sur le plan professionnel, la présence en Asie permet de remettre en question la vision Européenne que nous avons du monde et de s’adapter aux enjeux et potentiels de la zone qui sont à une échelle inconnue chez nous.

Les magasins y sont toujours ouverts, y compris le weekend et la foule des acheteurs est omniprésente dans des centres commerciaux immenses avec leurs valises pour ramener les meilleurs produits de toutes les belles marques mondiales en Chine. L’absence de taxes fait de Hong Kong un lieu unique d’approvisionnement pour les visiteurs chinois.

Je conseille la lecture du seul journal en anglais de Hong Kong, le South China Morning Post qui relate tous les jours les nouveaux épisodes de la course entre les deux géants Alibaba et Tencent pour la capture de l’eldorado digital Chinois à travers leurs investissements dans les startups et les nouvelles sociétés du numérique. Ce journal, propriété de Alibaba (Mr Jack MA) est un point d’observation unique des débats entre Pékin et Hong Kong (un pays, deux systèmes) 21 ans après la rétrocession par les Anglais du territoire et sur l’économie de toute la zone.

Quels conseils donner à une startup qui voudrait s’y implanter ?

C’est un excellent endroit pour se faire repérer en Chine, mais il vaut mieux y aller avec des valeurs ajoutées en béton (non copiables) et en se faisant aider par des locaux, car l’anglais n’est pas aussi parlé que nous pourrions le penser et le cantonais et le mandarin sont nécessaires pour envisager un déploiement chinois.

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !